700-lht2015

Traduction française de “Lelaki Harimau”
Traduit de l’indonésien par Étienne Naveau

Publié par Sabine Wespieser Éditeur, 2015
ISBN 978-2-84805-192-5
Acheter au Amazon.fr

Livres: les coups de cœur de 2015 (Le Monde)

Quand, à la fin du premier chapitre de ce roman impeccablement construit, les autorités interrogent le jeune Margio, de toute évidence coupable du meurtre d’Anwar Sadat, sur les raisons pour lesquelles il a sauvagement assassiné ce notable, il répond : « Ce n’est pas moi, il y a un tigre dans mon corps. »

Ce tigre, « blanc comme un cygne, cruel comme un chien féroce », lui vient de son grand-père. Margio sait bien que l’animal n’est pas réellement un être vivant. Et si, à diverses occasions, il l’a senti pénétrer dans son corps, il a toujours tenté de le réfréner. Personnage à part entière de ce drame qui plonge ses racines dans les croyances animistes, le tigre ne jaillira qu’au moment où le jeune homme ne pourra plus contenir la colère qu’il réprime.

Pour élucider les raisons du meurtre, Eka Kurniawan revient alors sur le passé de Margio et celui de sa famille. Rien en effet dans la vie de l’inoffensif Anwar Sadat ne laissait présager une fin aussi violente : peintre amateur, il vivait aux crochets de sa riche épouse, avec qui il avait eu trois filles, et employait ses heures d’oisiveté à jouer aux échecs, regarder des matches de football et courir les femmes.

Avant que le père de Margio ne se décide à gagner sa vie en ville comme coiffeur et ne trouve pour sa petite famille une « vraie maison », les premières années se déroulent paisiblement au cœur de la campagne indonésienne, où Margio, sa petite sœur et ses parents habitent un hangar de stockage de noix de coco. Leur installation dans la « maison », « guère plus jolie qu’une étable hantée », marque pour Nuraeni, la mère de Margio, le début de la désillusion. Et, pour Margio, celui de la révolte. Au fil des années et de la mésentente entre ses parents, la colère va croître en lui, envahissant tout, comme les plantes que Nuraeni sème et cultive sur leur misérable lopin de terre. Leur foyer devient une jungle étouffante, à laquelle cette femme, encore jeune et belle, essaye d’échapper en allant effectuer des travaux domestiques chez d’autres. Notamment dans la demeure d’Anwar Sadat…

Dès lors se nouent les fils de la tragédie qui va irrémédiablement lier la destinée des deux familles, et provoquer le surgissement du tigre blanc.